Publié le : 07 juillet 20214 mins de lecture

La majorité des français préfèrent acheter une voiture d’occasion puisque le prix est bien plus intéressant. Cependant, acheter une voiture d’occasion à prix cassé peut revenir cher si c’est uniquement l’état extérieur qui est intact. Les droits de l’acheteur existent en cas de mauvaise surprise. La garantie assure la vente d’un véhicule parce que l’intéressé est rassuré.

Garantie légale de vices cachés

La vente de voitures d’occasion exige la garantie légale de vices cachés. Celle-ci est indispensable quel que soit le statut du vendeur: professionnel ou particulier. Comme pour tout achat, la validité de cette garantie est de deux ans à partir de la constatation du défaut. Afin d’en bénéficier, le vice caché doit être une raison pour laquelle le véhicule n’est plus utilisable. Les petits défauts comme le dysfonctionnement du rétroviseur ne sont pas couverts pas la garantie légale de vices cachés. C’est un expert automobile agréé qui confirme le vice. Il est le seul à pouvoir déterminer si le défaut existait, déjà, avant la conclusion de la vente. Ce détail est crucial pour la défense du vendeur en Tribunal si l’affaire va loin. Les frais de justice ne sont remboursés par le vendeur que si l’affaire est remportée par l’acheteur. Ce dernier peut, alors, demander l’annulation totale de la vente ou une remise du prix de la voiture. La garantie mecanique particulier est une assurance pour les deux parties. Cette garantie mécanique particulier assure la vente du véhicule.

Voiture d’occasion et garantie légale de conformité

Une autre garantie voiture occasion obligatoire est la garantie légale de conformité. Elle ne s’applique qu’aux professionnels. A partir de la date d’achat de la voiture, cette garantie dure deux ans. Si le véhicule n’est pas conforme à la description fournie par le vendeur, l’acheteur peut bénéficier de ce type de garantie. Si les défauts de non-conformité sont constatés, pendant les six mois après la conclusion de la vente, aucune preuve n’est requise. Si ce délai est dépassé, l’acheteur doit fournir des preuves de la non-conformité du véhicule avant l’achat. Cette garantie n’est pas valable si le défaut est survenu après des manipulations faites par l’acheteur, si le défaut vous a été précisé avant la conclusion de la vente.

La garantie contractuelle d’une voiture d’occasion

Contrairement aux autres types de garanties, la garantie contractuelle ou commerciale n’est pas indispensable. Il s’agit juste d’une garantie complémentaire, souvent, offerte par les professionnels. Les conditions générales doivent comporter l’étendue géographique, la durée de la garantie en nombre de kilomètres ou de temps, les pièces garanties, le tarif, les coordonnées du garant. La garantie commerciale n’est pas très utile pour les voitures anciennes. Il n’y a que le pont, la boîte et le moteur qui sont couverts sous trois mois. La garantie mécanique voiture d’occasion est plus intéressante.