Comment acheter une voiture d’occasion ?

Acheter une voiture

Acheter une voiture d’occasion est très intéressant pour faire des économies et quand le budget est moins important.  La démarche à suivre pour l’achat est différente des étapes pour l’acquisition d’une voiture neuve. Pour être sûr de faire le bon choix et pour éviter tout risque d’escroquerie, certains points de vérifications  au niveau de la carrosserie et du moteur sont indispensables.

Acheter chez un professionnel.

La différence entre les prix pratiqués par les garages et ceux proposés par des particuliers pourrait être importante, mais comme les arnaques sur les ventes de véhicules d’occasion s’avèrent très fréquentes ce dernier temps, il est conseillé d’acheter chez un professionnel. Chez un vendeur agréé, les achats sont avec garanties avec possibilité de remplacement en cas d’insatisfaction. Dès le premier contact avec le vendeur, les documents concernant la voiture en vente sont disponibles, comme les preuves de réparations et de révisions, une copie de la facture d’achat et de la carte grise, le carnet d’entretien visé et les factures y afférentes. Un garagiste professionnel peut donner tous les renseignements nécessaires à un acheteur qui ne connaît rien en voiture. Chaque fabricant d’automobiles possède des labels de qualité pour les voitures d’occasion qui comprennent des contrôles et un essai après une révision complète. Parfois il existe aussi des catégories selon l’âge de la voiture. Dans un délai de 6 à 36 mois, une garantie commerciale et une assistance à toute heure sont assurées par le garage. En tout cas, une voiture d’occasion achetée chez un  professionnel bénéficie d’une garantie légale de conformité de 2 ans à compter de la date d’achat. Pour plus de détails, cliquer sur voiture d’occasion

Effectuer des vérifications préalables.

Puisque il s’agit des voitures d’occasion, il est primordial d’effectuer des vérifications des principales fonctions, comme l’éclairage, les fonctions électriques, le désembuage, la ventilation et les lève-vitres. Sachant que le coût de réparation et de remise en état de ces fonctions est élevé, il faut le faire avant de choisir un véhicule. Les housses des sièges peuvent être un endroit de cache-misère alors il faut les soulever. L’existence des traces d’humidité sous le tapis de coffre et les moquettes exige une vérification d’étanchéité. Pour une auto équipée d’un système de climatisation, il faut le mettre en marche car l’absence d’une aire fraîche et de mauvaises odeurs signifie que ce système nécessite une réparation. Après le contrôle de l’usure des pneus et des trains roulants, il est essentiel de vérifier la carrosserie pour détecter l’usure ou la teinture pouvant nécessiter une retouche ou une remise en état. Si l’acheteur ne peut pas effectuer cette étape lui-même, il peut faire appel à un cabinet d’expertise agréé pour examiner la voiture convoitée.

Faire un essai sur route.

Après le contrôle technique et la réparation des défauts constatés lors de la première vérification, il faut procéder à un essai sur route. Ce contrôle technique permet de savoir le kilométrage réel de la voiture. Prendre la direction est indispensable pour découvrir enfin le système mécanique de la voiture. Rouler en ville permet d’apprécier le réglage de l’embrayage. Il doit être ni trop mou ni trop dur. Tester le fonctionnement de la boîte de vitesses pour les marches avant et les marches arrière. Il ne faut pas y avoir ni de difficulté à passer les vitesses ni de craquement. Parcourir quelques kilomètres permettra de découvrir les anomalies au niveau des amortisseurs et le système de freinage. De temps en temps, il faut jeter un coup d’œil dans le rétroviseur, l’existence de fumée lors de l’accélération montre que le moteur est fatigué. Pour terminer cette séance d’essai, il faut ouvrir le capot pour les dernières vérifications. L’odeur de brûlé, les fuites diverses ou un liquide de refroidissement de couleur marron sont synonymes d’anomalies. Il faut ensuite vérifier le niveau de l’huile en tirant la jauge. Après quelques instants d’arrêt, la quantité d’huile doit être en dessous du niveau maximum.

Connaitre le juste prix et sécuriser la transaction.

Pour connaître le vrai prix d’un véhicule d’occasion et faire une comparaison, il est recommandé de consulter les sites spécialisés et des magazines. Plusieurs paramètres sont pris en compte pour estimer le prix d’une voiture d’occasion. Il peut y avoir des écarts étonnants entre les prix proposés par un professionnel et un particulier mais il faut chercher à comprendre cette différence. Il y a aussi des sites qui peuvent aider les acheteurs à valider le vrai prix d’une voiture convoitée en fonction de leurs paramètres. Pour sécuriser la transaction, il faut prendre des précautions et adopter un moyen de paiement plus sécurisé. Le plus fiable est le paiement en ligne. Après vérification de leurs identités respectives, le vendeur et l’acheteur se créent un compte utilisateur en ligne. Quand l’acheteur a viré l’argent sur le compte du prestataire, le vendeur peut être certain de sa solvabilité. Lors de la vente, l’acquéreur transfère l’argent au compte du vendeur qui pourra ensuite la virer sur son compte bancaire.

Infos pratiques pour l’achat d’une voiture ancienne
Pourquoi acheter une Fiat chez un mandataire ?