L’autopartage en libre service : zoom sur cette tendance et ses avantages

Le système d’autopartage permet à un particulier de réaliser la location de son véhicule, celui-ci peut être géré par un organisme privé ou public et offre les avantages ponctuels de l’automobile en éliminant les coûts de possession, entretien et stationnement. Cette pratique facilite les déplacements quotidiens tout en maintenant un aspect économique, ergonomique et écologique de manière simultanée.

Le fonctionnement de l’autopartage

L’autopartage propose plusieurs types de services et le plus couramment rencontré est celui fourni par les entreprises effectuant la gestion de véhicules pour leurs clientèles. Celui-ci peut aussi être offert par des particuliers rendant la location de leur véhicule possible par le biais d’une application ou une plateforme internet, par exemple Drivy.

Les frais de l’autopartage incluent les coûts d’adhésions avec assurance suivie de la facturation pour l’utilisation dépendant de la distance parcourue et il existe deux formules d’autopartage : le service en boucle correspondant à la formule classique où le client réserve le véhicule au niveau d’une station définie au préalable et le remet à cette même station après utilisation. Le service véhicules en libre-service ou VLS permet à l’usager de prendre possession d’un véhicule en absence de réservation en plus de stations dédiée et donne la possibilité de remettre la voiture à un point spécifique après utilisation.

Le VLS pour la flexibilité

L’autopartage libre-service renforce la flexibilité du service en mettant à disposition un véhicule rapidement sans planification de durée et destination au préalable. Le libre-service se distingue par rapport à la location de voitures privée et l’autopartage standard par l’usage des véhicules sur une partie du déplacement total et ensuite les restituer en un endroit différent de celui de départ, cela sans établir de conditions entre les deux parties.

Les VLS se basent généralement sur l’utilisation des espaces urbains pour le stationnement, surtout les zones non tarifées où les gestionnaires sont tenus de collaborer avec les autorités municipales pour obtenir l’autorisation de pratique tout en s’acquittant des frais supplémentaires de vignettes.

Une alternative « eco »

En assurant un revenu économique pour le propriétaire du véhicule, le service d’autopartage dans tous ces aspects contribue également à la réduction des véhicules mis en circulation, libère un nombre supérieur de places de stationnement et réduit de ce fait l’impact environnemental. L’autopartage est un service intégrant des enjeux dont l’influence a connu une croissance significative rapide et importante, faisant de ce mode d’utilisation de véhicule une option indispensable pour les usages ponctuels et spontanés.

Conditions, démarches, documents, assurances : je veux louer une voiture pendant les vacances
Louer sa voiture : quels sont mes obligations et mes devoirs en tant que loueur ?